Les Oulémas et le nationalisme économique des années 1940. La dimension économique du mouvement de l’Iṣlâḥ

Résumé de la conférence donnée aux Glycines le 16 juin 2015

Shoko WATANABE, Institute of Developing Economies, Chiba, Japon


La présente communication porte sur le rapport entre l’Association des Oulémas Musulmans Algériens et ses soutiens financiers. Basé sur l’idée de nation musulmane, el-Oumma, comme communauté économique, les Oulémas, convaincus de la nécessité d’une renaissance économique de la communauté, appelèrent à actions de dons et d’investissements en faveur d’activités religieuses et éducatives.

Par ailleurs, les hommes d’affaires musulmans qui comptaient parmi les soutiens financiers des Oulémas et qui avaient souffert de l’économie oligopolistique fortement contrôlée par l’administration coloniale, lancèrent après la deuxième guerre mondiale un projet d’investissement collectif pour mettre en œuvre les idées des Oulémas en matière d’économie. A travers le mouvement méconnu de ces hommes d’affaires qui contribua largement aux activités des Oulémas, on perçoit en écho les positions du mouvement de l’Iṣlâḥ dans le champ économique.

Historienne, Shoko Watanabe a soutenu en 2012 à l’Université de Tokyo sa thèse de doctorat sur le mouvement de l’Iṣlâḥ : L’Association des Oulémas Musulmans Algériens et son rapport avec le nationalisme. Elle est actuellement chercheur à l’Institute of Developing Economies de Chiba (Institut des économies en voie de développent).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *