Rencontre littéraire avec Leïla Hamoutene

Résumé de la conférence donnée aux Glycines
le jeudi 26 juin 2014

Animée par Nadia Sebkhi

Revisitant le temps, l’auteure évoque l’histoire récente de l’Algérie. Des voix féminines apportent leur contribution à l’écriture de pages douloureuses.

Des feed-backs incessants apportent la distanciation qui pourrait manquer pour mesurer la lutte des femmes de la période coloniale à celle post- indépendance. Références historiques et fiction se mêlent pour apporter à ce combat la dimension humaine attendue.

Professeure de langue et écrivaine, Leïla Hamoutene a publié en 2014 aux éditions Casbah son dernier roman, Le châle de Zeineb. Sa première œuvre, Abîme, est un recueil de nouvelles publié à l’ENAG en 1992, suivi du roman Sang et jasmin (éditions Marsa, 2001). En 2002, elle publie un recueil de poèmes, L’Enfant algérien, ainsi que des nouvelles rassemblées sous le titre Le Sablier (ANEP). En 2012, elle écrit pour la jeunesse un roman, Sami et la planète bleue (Lazhari Labter éditions).
Leïla Hamoutene est également animatrice d’ateliers d’écriture en direction de la jeunesse.

Écrivaine et poétesse, Nadia Sebkhi est directrice de publication du magazine littéraire L’Ivrescq. Son dernier roman, Les sanglots de Césarée, est publié en 2012 aux éditions L. De Minuit.

Illustration : M’hamed Issiakhem, Fillette, huile sur toile, 1969. Musée National des Beaux Arts – Alger.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *