L’espace du logement social à Alger de la typologie des architectures à la typologie des réappropriations

Résumé de la conférence donnée aux Glycines
le jeudi 27 février 2014

Mourad BOUZAR, Architecte d’intérieur – Maître assistant – École Supérieure des Beaux-arts – Alger

La ville d’Alger constitue depuis la seconde partie du 20ème siècle un champ d’expérimentation de l’habitat de masse qui permet l’observation de certaines problématiques liées au logement du plus grand nombre à moindre coût.

Notre étude s’attachera à montrer comment les typologies des ensembles d’habitation du Climat de France et du Champ de Manœuvres continuent d’influencer la conception des logements sociaux contemporains.

Nous verrons comment l’architecture du logement social aujourd’hui, en sacrifiant les désirs inconscients de l’habitant aux processus de rationalisation de l’espace, met en relief une inadéquation entre le cadre bâti et l’espace vécu. Nous nous intéresserons à la confrontation entre les pratiques « d’aménager » du concepteur et celles « d’habiter » de l’usager, et verrons comment cette confrontation fonde l’organisation effective de l’espace.

Ces pratiques adaptatives et transformatrices des habitants – injection par exemple de significations privées dans un environnement impersonnel – apparaissent comme une réappropriation physique et mentale de l’espace, phénomène qui sublime le logement social en un produit humain et le fait évoluer, à travers son esthétique, en vecteur de signification.

L’analyse de la réappropriation de l’espace du logement social sous l’angle des pratiques réelles et symboliques nous permettra de discuter l’approche fonctionnaliste des concepteurs et d’expliciter le rôle prépondérant des modèles culturels dans le processus d’habiter. Relativisés à l’expression des modes de vie, ces modèles autorisent l’amorce d’une réflexion centrée sur la forme, sur la typologie ainsi que sur les standards de qualité d’un logement économique approprié.

Mourad BOUZAR est architecte d’intérieur diplômé de l’Ecole Supérieure des Beaux-arts d’Alger. Titulaire d’un Magistère en Arts et sciences de l’art (2012), il a présenté son mémoire sous le titre : « Le logement social à Alger, de la typologie des architectures à la typologie des réappropriations. Cas du recasement et de l’habitat à loyer modéré ». Il est actuellement maître assistant à l’Ecole Supérieure des Beaux-arts.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *