Le soufisme dans la Tunisie contemporaine : entre incertitudes et nouveaux défis

Résumé de la conférence donnée aux Glycines
le mercredi 14 mars 2012

Isabelle Werenfels
Docteur en science politique
Humboldt Universität zu Berlin

« Cette conférence analysera la situation des confréries dans la Tunisie indépendante ainsi que leur relations avec l’Etat tunisien.

Déjà affaiblies dans les dernières décennies de la période coloniale, les confréries subissent, avec Habib Bourguiba, une répression politique, une marginalisation économique et une stigmatisation sociale. Avec la montée de l’Islam politique dans les années 1980 et l’arrivé de Ben Ali au pouvoir, l’Etat essaie d’instrumentaliser les confréries dans son effort de promotion du « véritable Islam » tunisien, tout en continuant à les contrôler rigoureusement. Malgré ces politiques, les confréries, même si elles paraissent moins visibles, continuent d’exister, et cela pour plusieurs raisons : l’ancrage profond du Soufisme dans certaines régions, leurs réseaux dans l’élite tunisoise, une demande sociale croissante de spiritualité ainsi que leur réelle capacité d’adaptation. Il est probable que ces facteurs les aideront à assurer leur pérennité dans l’ère post-Ben Ali qui présente pour elles autant d’incertitudes que d’opportunités. »

Docteur en science politique de la Humboldt Universität zu Berlin, Isabelle Werenfels est chercheuse à la Stiftung Wissenschaft und Politik de Berlin, où elle est responsable de la recherche sur le Grand Maghreb. Elle a enseigné à l’Université de Hambourg et à la Freie Universität Berlin. Depuis 2011 elle est vice-président du Conseil de fondation de l’Institut de Hautes Études Internationales et du Développement à Genève (ex-HEI). Dr. Werenfels à publié en allemand, français et anglais sur les transformations politiques au Maghreb et sur les mouvements islamiques et sur les relations euro-maghrébines. Son livre « Managing Instability in Algeria. Elites and Political Change since 1995 » est paru en 2007.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *