Islah -réformisme- et intégration nationale : le Mzab en mutation 1925-1964

Résumé de la conférence donnée aux Glycines le
jeudi 23 février 2012

Augustin Jomier, Doctorant en Histoire – Université du Maine

« Apparu au Mzab au cours des années 1920, le mouvement réformiste, islâh, constitue un élément majeur de l’histoire et de la mémoire du Mzab contemporain.

Éducative et religieuse, l’action des oulémas réformistes s’est aussi faite politique, à la fois à l’échelle locale, par la conquête des institutions « traditionnelles » du Mzab et, à l’échelle algérienne, par l’entrée de plein pied dans le jeu politique colonial. Ce mouvement intellectuel et les actions politiques qu’il a générées se sont accompagnés d’une réflexion sur le rapport de la minorité ibadite aux autres musulmans et sur la place des berbères mozabites dans l’histoire de l’Algérie ».

L’exposé s’intéressera au rôle que les oulémas réformistes ont joué dans le double processus, politique et intellectuel, d’articulation du Mzab à l’ensemble algérien et dans la construction de la population ibadite et mozabite en communauté politique.

Augustin Jomier est agrégé en histoire. Il prépare un doctorat sur le réformisme musulmans au Maghreb sous le titre « Intégration nationale et réforme religieuse en Algérie : le mouvement réformiste ibadite, des années 1920 aux années 1960 ».

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *