« Je vais servir la cause de l’Algérie, cela seul compte » Alfred Berenguer, un curé d’Algérie engagé dans la révolution

Résumé de la conférence donnée aux Glycines le
mercredi 8 février 2012

M. Ahmed Benchouk, ancien membre du MALG, ancien wali de Bejaïa et directeur de l’Ecole nationale d’administration d’Oran.

« Enfant terrible de l’église, prêtre étonnant pour sa liberté d’esprit et de ton, combattant courageux lors de la Seconde Guerre mondiale, le père Alfred Berenguer prit en 1955 sans aucune «prudence ecclésiastique» fait et cause pour l’indépendance de l’Algérie. Il participe à la création du Croissant Rouge algérien, rallia à la cause algérienne de nombreux pays de l’Amérique latine, ce qui lui valut quelques démêlés avec les services secrets français et l’amitié de Fidel Castro et de Che Guevara.


Au moment de l’indépendance, il participe à l’Assemblée constituante algérienne tout en conservant ses distances vis-à-vis de la politique menée. Il dénonça d’ailleurs, face à Boumediene, les germes dictatoriaux de l’Etat naissant. Il reprit alors modestement sa place de curé d’une des paroisses d’Oran, en déclinant toute offre de collaboration avec l’Etat algérien. » (Source : En toute liberté. Alferd Berenguer, prêtre algérien. Préface de Geneviève Dermenjian).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *