Paysans et paysannes dans la guerre d’Algérie : les oubliés de l’histoire ?

Résumé de la conférence donnée aux Glycines
le mardi 24 janvier 2012

Neil MacMaster, Historien – Université d’East Anglia – Grande-Bretagne

Historien et docteur de l’Université de Cambridge (thèse de doctorat soutenue en 1972 sur le Jansénisme français), Neil MacMaster enseigne, au début de sa carrière, l’histoire européenne. Dès les années 80, il s’intéresse à l’Algérie contemporaine dont il devient un spécialiste reconnu. Ses recherches ont porté en particulier sur la période coloniale et la guerre de libération et ont abordé les thèmes de l’émigration algérienne, du racisme et de l’antiracisme en France, du statut et du rôle des femmes dans la guerre de libération, de la pratique par l’Etat français de la « terreur d’État ».

Auteur de nombreux articles et ouvrages, il a publié avec le professeur Jim House Paris 1961. Les Algériens, la terreur d’État et la mémoire (Paris: Tallandier, 2008), et plus récemment Burning the Veil. The Algerian War and the “emancipation” of Muslim women, 1954-62 (Manchester: Manchester University Press 2009).
Neil MacMaster est maître de conférences honoraire à l’École d’études politiques, sociales et internationales de l’Université d’East Anglia (Norwich).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *