Imaginaire migratoire et musique populaire: El-harga et la chanson rai

Résumé de la conférence donnée aux Glycines le 15 juin 2011

Farida Souiah, Doctorante en sciences politiques. Elle prépare sa thèse sur le thème « L’État algérien face à l’émigration clandestine : efficacité et adéquation d’une politique de l’émigration » – Centre d’Etudes et Recherches Internationales (CERI) – Paris

« Nous nous proposons d’analyser les représentations d’el-harga dans les chansons populaires algériennes, principalement les chansons de raï. Nous verrons que ces chansons nous renseignent sur la destination des harraga, la dangerosité de leurs itinéraires ou les causes de la migration. Ces chansons décrivent pour la plupart une Algérie où l’accomplissement, à la fois professionnel et personnel, est réservé à un petit nombre. Une Algérie ou les jeunes tournent en rond, où le départ devient une obsession et la seule voie pour s’en sortir. Un départ pour lequel, ils sont prêts à risquer la prison, la mort et la damnation.»
(source : Farida Souiah)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *