À l’occasion de la sortie de son livre « Journal d’un camp sahraoui »

Résumé de la conférence donnée aux Glycines
le mercredi 18 mai 2011

Témoignage, analyse et récit d’un humanitaire

Jean-François Debargue, Directeur de programme  – ONG

« Lorsqu’en 1991 le Front Polisario signe après 16 ans de guerre le cessez le feu permettant à la mission mandatée

par l’ONU, la Minurso, d’organiser un référendum d’auto-détermination au Sahara Occidental, personne n’imagine que près de 20 ans plus tard la République arabe sahraouie démocratique (RASD) sera encore une république en exil, celle du peuple sahraoui, réfugié en plein désert algérien dans ces camps de l’oubli. »

A l’occasion de la sortie de son livre « Journal d’un camp sahraoui – Le cri des pierres » aux éditions Karthala, Jean-François Debargue, humanitaire engagé et présent dans l’un des quatre principaux camps sahraouis, témoigne de la vie des populations en exil et analyse la situation, 35 ans après le début des hostilités entre le Front Polisario et le Maroc.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *