UNEF-UGEMA, combats étudiants pour l’indépendance de l’Algérie

Résumé de la conférence donnée aux Glycines
le lundi 8 juin 2015

Dominique Wallon, Institut d’études politiques – Paris

Avril 1960, « les représentants élus des étudiants de France » dénoncent le caractère colonial de la guerre d’Algérie et demandent des négociations politiques avec le FLN.

Juin 1960, l’UNEF et l’UGEMA signent à Lausanne une déclaration commune.Octobre 1960, l’UNEF appelle les organisations démocratiques à organiser les premières manifestations publiques contre la guerre.

Cette conférence reviendra sur le processus de pédagogie militante qui a permis à l’UNEF, syndicat unique auquel adhéraient 50% des étudiants, de passer d’une position «apolitique » en 1956 à un engagement total de 1960 à 1962 pour le droit à l’indépendance du peuple algérien.

Elle s’efforcera d’expliquer comment le caractère presque provocateur des initiatives étudiantes, a contribué à mettre fin à la prudence extrême voire l’abstention des syndicats ouvriers et enseignants et des partis de gauche, avant les mobilisations populaires de 1961 et 1962.

Dominique Wallon fut successivement de 1959 à 1962 président des étudiants de l’IEP de Paris, vice- président, chargé de l’Algérie, puis président de l’UNEF. Il a été à ce titre responsable du dialogue avec l’UGEMA. Ancien élève de l’ENA, inspecteur des finances, il a fait la majeure partie de sa carrière au Ministère français de la culture comme directeur du développement culturel (1981), directeur général du Centre national de la cinématographie (1989), directeur de la musique, de la danse et du théâtre (1997)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *